RETOUR
Espagne au Coeur
60 ans après : retour au camp de Septfonds


Le drapeau des guérilleros espagnols

 
M. Tschöcke, maire de Septfonds,
écoutant un ancien officier
de l'armée républicaine espagnole.


Septfonds est un village tranquille près de Caussade
en Tarn et Garonne.


Au printemps 1939,
un camp y fut édifié 
 
afin d'y "concentrer" des milliers de républicains espagnols, jugés sans doute très dangereux par les autorités françaises de l'époque.

Ces espagnols venaient de combattre durement les troupes de Franco soutenues par Hitler et Mussolini.


Soixante ans après,
en présence du maire de Septfonds,
une cérémonie réunissait
quelques survivants aux cheveux blancs.


 
Le visage grave des républicains espagnols



Certains ont vécu
 les terribles combats de l'Ebre,
la Retirada et les camps
avant d'entrer dans la Résistance française.

« J'ai apporté quelques photos ...
Me voici pendant la bataille de l'Ebre En France, nous avons travaillé dans les fermes


« J'ai fait la Résistance dans un maquis du Gers.
 
En 1944, pour fêter la libération d'Auch, les guerilleros espagnols ont participé au défilé ». 


« Avec mon frère. »
« On croyait alors
qu'on allait bientôt rentrer
chez nous
pour chasser Franco
et rétablir la liberté en Espagne  »



A l'entrée du cimetière des espagnols
un texte du grand poète Rafael Alberti
qui dit : "Vous n'êtes pas tombés..."



 
---
Le cimetière des Espagnols a été réhabilité en 1978
sur l'initiative de Cesareo Bustos,
réfugié espagnol déporté à Mauthausen
et venu se retirer à Septfonds.
81 réfugiés espagnols y reposent.
Chaque année, à l'occasion du 8 mai,
s'y déroule une cérémonie
du souvenir et de la reconnaissance.

---
Liste des 81 espagnols


N'oublions pas.
Septfonds 1999  
M. le Maire de Septfonds accueille les anciens républicains
dans sa mairie avec émotion et chaleur.
Refugiados en Septfonds - Ponti  
Une grande et belle fresque décore la pièce.
Auteur : Ponti - Titre : El paso de los refugiados por Septfonds - 294 x 152
Rafael Gandia - Photo : C. Farreny - 1999
M. Rafael Gandia, ancien officier de l'armée républicaine espagnole, il fut aussi le chef d'un important maquis de guérilleros, remercie les autorités locales.
Cette oeuvre exceptionnelle et les autres tableaux qui décorent la grande salle de la mairie de Septfonds (salle du conseil et des mariages) furent réalisés en 1939 sur de la simple toile de jute par des espagnols internés au camp de Septfonds et offerts aux gens du village.
Elle montre, comme un symbole, l'arrivée des réfugiés espagnols harassés, et une femme qui offre du pain à un soldat.
Les républicains espagnols, auteurs des tableaux exposés à la mairie, s'appelaient : Ponti et  Soria (leurs prénoms sont inconnus).
D'autres tableaux sont exposés dans l'église de Septfonds, leurs auteurs : Josep Marti-Aleu et Bonaventura .

RETOUR