Gernika
 
Guernica
Le 26 avril 1937, la petite ville de Gernika, symbole des libertés basques, est détruite par l'aviation allemande au service de Franco. Pour la première fois dans l'histoire militaire, une agglomération civile est entièrement rasée sous un déluge de bombes au phosphore. On dénombre 1654 morts et 889 blessés (sur une population de 7000 habitants).
L'indignation est immense. Bouleversé par ce meurtre de masse, le peintre espagnol Pablo Picasso réalise dans les semaines qui suivent la célèbre toile considérée comme son chef-d'oeuvre et l'un des sommets de la peinture du XXe siècle.
Entre 16 h 15 et 19 h 30, ce jour-là, des vagues successives d'avions du type Heinkel 111 et Junker J52 de la Légion Condor, bombardent la ville au moyen d'engins explosifs et incendiaires, mitraillant la population civile à plusieurs reprises.
Le centre historique de Guernica est complètement détruit.   
L'objectif délibérément meurtrier de l'opération ne fait aucun doute. En effet, les quelques contingents de l'armée basque qui campent à la périphérie n'ont pas été touchés par l'attaque, de même que le pont et une fabrique de pistolets.
Franco et MolaUn acte prémédité 
« J’ai décidé de terminer la guerre dans le nord.
Si la soumission n’est pas immédiate, je raserai la Biscaye. J’en ai les moyens. »

Général Mola, commandant l’armée franquiste du Nord (31 mars 1937)

(Sur la photo, Franco et Mola côte à côte)

ICI  animation très bien faite sur le bombardement de Gernika 
Voir le  tableau de Picasso
Le fabuleux destin du tableau de Picasso (article)
RETOUR (Espagne au Coeur)