Guerre d'Espagne (1936-1939)
Retour accueil
ESPAGNE AU COEUR
Les guérilleros espagnols : des maquis de France aux maquis d'Espagne 
Images du petit  film d'introduction présenté en ouverture du colloque (Toulouse - 4 décembre 2004) -   >> voir




   
 LES GUERILLEROS ESPAGNOLS
"Dès la fin de 1941, le PCE entreprend de sélectionner un certain nombre de militants pour former des groupes de guérilleros en zone Sud ; ces combattants sont issus pour la plupart du légendaire XIVe Corps de guérilleros de l'armée républicain espagnole et sont habitués à combattre à l'arrière-garde de l'ennemi. (...) Le premier groupe de guérilleros se constitue dans l'Aude en mai 1942 auquel Jesus Rios donne le nom de 234e Brigade (...). 

   
Le XIVe Corps de guérilleros espagnols est un mouvement armé autonome, dirigé par un véritable état-major, indépendant des autres mouvements de la Résistance (...). La 1ère Division de guérilleros rassemble les formations constituées dans la Hte-Garonne, le Tarn-et-Garonne, l'Ariège, le Gers, les Hautes-Pyrénées et l'est des Basses-Pyrénées. La 4e Division regroupe les brigades des Pyrénées-Orientales, de l'Aude, du Tarn, de l'Aveyron et de l'Hérault.(...). Les groupes formés dans le Gard et la Lozère constituent 
   
le noyau de la 3e Division (...). Au commencement de 1944, l'état-major du XIVe Corps de guérilleros contrôle des unités espagnoles dans trente et un départements en zone Sud ; au 6 juin 1944, les effectifs seraient d'environ 3400 hommes pour les 9 départements de la région R4-FFI et, fin août, quelque 10 000 hommes pour toute la France".
Geneviève Dreyfus-Armand
L'Exil des Républicains espagnols en France - Albin Michel 1999
Après avoir lutté contre le nazisme et pour la Libération de la France, les guérilleros espagnols espèrent rentrer enfin dans leur patrie, libérée du franquisme, pour y rétablir la démocratie. Après l'échec de l'opération militaire du Val d'Aran en octobre 1944, des "maquis" de guérilleros  s'organisent alors sur le territoire espagnol, à l'image des maquis de la Résistance française. Jusque dans les années 50 et au-delà pour certains, sans succès mais avec beaucoup de courage.  Ces héros de la Liberté ne doivent pas être oubliés.
        banderole
(A l'occasion d'un hommage en Espagne)