RETOUR
Hitler et Mussolini : un atout décisif pour Franco
 
Quand en mai 1939, Franco organise un défilé pour fêter sa victoire contre los rojos (les rouges - ainsi désignait-il les républicains), un bataillon de chemises noires du corps expéditionnaire italien ouvre la marche. Tandis que les soldats allemands de la Légion Condor ferment le cortège. Tout un symbole ! 
23 octobre 1940 : Franco et Hitler se rencontrent à Hendaye
L'Italie fasciste envoya en Espagne quelques 75000 soldats (50000 hommes présents en même temps), ainsi que 650 avions, 150 chars, et quantité de canons, mortiers et munitions. Les soldats allemands furent 16000 (10000 en même temps) dont 5000 de la redoutable Légion Condor. Autre aide allemande : 600 avions, 200 chars, des canons... Bien sûr, les instructeurs militaires jouèrent également un très grand rôle.   
Les avions italiens et allemands expérimentèrent en Espagne de nouvelles tactiques meurtrières comme les bombardements sauvages de Guernica (avril 1937), Durango, Barcelone (mars 1938).  
D'autre part, le Portugal voisin - déjà sous la férule du dictateur Salazar - soutint sous diverses formes le camp nationaliste. C'est ainsi que plusieurs milliers de "volontaires" portugais combattirent dans la Légion Etrangère espagnole.