RETOUR
EL BORONO
Manuel ( gauche sur la photo) avec un de ses camarades
Manuel Villeras Martinez a 13 ans quand éclate la guerre civile. Il vit alors avec sa famille à Bergara (province de Guipuzcoa) au Pays Basque. 
Réfugié à Bilbao, ses camarades le surnomment "el Borono" ce qui peut se traduire par "le campagnard".
En avril 1937, la ville est soumise à de terribles bombardements de l'aviation allemande et le canon qui gronde se rapproche.
Le Gouvernement Basque décide d'évacuer la population civile, les enfants en priorité.
Accompagnés de quelques adultes, 4000 enfants s'embarquent à bord du "La Habana" en direction de l'Angleterre.... 
 
"Je dédie ces simples lignes à tous les enfants qui, comme moi, ont souffert de l'exil pendant la guerre civile, ont perdu pour toujours la tendresse des parents au moment le plus nécessaire. Aux enfants, aujourd'hui sujets anglais, français, belges, russes, etc., mais qui demeurent au fond du coeur attachés au pays natal, qu'ils soient d'origine catalane, madrilène ou basque ...Je dédie spécialement ces lignes aux cinquante-deux enfants basques, qui avec moi, vécurent les bons et les mauvais moments à la Colonie de Evington Hall à Leicester." - Manuel Villeras - 1998 - Texte complet en espagnol 
18 de julio de 1936 
Exilio hacia Bilbao 
Hacia la aventura 
Vuelta a casa 
Nueva vida en Toulouse 
Annexe : Los ninos del 37