Site Espagne au Cœur

Les enfants punis du franquisme

Le témoignage de Saülo Mercader

Voici le témoignage de Saülo Mercader, peintre renommé, docteur en arts plastiques (Paris VIII), diplômé de l’Université de Columbia,

qui retrace son itinéraire dans son livre poignant : “Les chants de l’ombre, tragédie d’un enfant espagnol” (Imago).

Ce témoignage est paru dans Femme Actuelle, à la rubrique “la vie en face”.

PDF - 37.5 ko
cliquer ici
Livre de S. MercaderLes chants de l'ombre

Fils naturel d'un riche avocat, amateur d'art, Saülo Mercader, né en 1944, vit ses premières années dans l'atmosphère luxueuse de l'imposante maison paternelle. Mais l'Espagne franquiste ne tolère guère ces "enfants du péché" nés hors mariage et, du jour au lendemain, le père livre à la rue mère et enfants. Le destin de Saülo bascule alors dans l'horreur quotidienne des inclusas, camps où la dictature fait subir les pires sévices aux enfants orphelins ou adultérins.

Recueilli à sept ans par un chiffonnier ambulant qu'il accompagne en vendant des statuettes sculptées de ses propres mains, Saülo aide ensuite un berger, puis se retrouve sur le port, accablé par la faim, les humiliations et le travail harassant. Saülo, toutefois, en échange de ses dessins, apprendra à lire et puisera, au contact des exclus, d'étonnantes sources d'inspiration.

Dans cet ouvrage poignant, Saülo Mercader tient la promesse faite un soir à ses anciens compagnons de misère, de témoigner de leur martyre commun. Acteur exceptionnel d'un ignominieux -occulté et ignoré- de l'histoire espagnole, il trouvera dans sa création une formidable rage de survivre. Saülo Mercader est aujourd'hui un peintre et un sculpteur de renommée internationale.

Editions IMAGO, 2000